Une université engagée et entreprenante

© Archives de l'ULB

À travers son histoire, l'ULB est restée fidèle à ses idéaux originels et au principe qu’elle s’est choisi au 19e siècle, le Libre Examen qui postule le rejet des dogmes et de l'argument d'autorité.
Par exemple, l’Université fermera ses portes en 1941 pour ne pas avoir à collaborer avec l'occupant nazi.

L’ULB est une institution libre de toute tutelle et engagée dans la défense des valeurs démocratiques et humanistes, y compris dans son mode de gouvernance.

Ces options philosophiques ont été confortées, dès 1970, par une réforme des statuts mettant en place un mode de gouvernance particulièrement démocratique, fondé sur la participation au Conseil d'Administration de tous les corps de l'université : étudiants, assistants, enseignants, administration. Cet organe, composé de représentants de la communauté universitaire et de la société civile constitue le pouvoir organisateur de l'institution et en détermine la politique.

Consciente des enjeux économiques actuels et soucieuse de participer activement au développement de la société de demain, l'ULB est une actrice de développement économique et social majeur, à travers différentes activités de recherche, de transfert technologique et de valorisation, activités qui sont en essor constant ces dernières années.

L'ULB dispose par ailleurs d'un vaste réseau hospitalier comprenant l'hôpital académique Érasme, l'institut de cancérologie Jules Bordet et des centres hospitaliers situés à Bruxelles et dans toute la Wallonie.