Présentation des derniers chercheurs engagés à l'ULB
sommairesommairepage précédentepage précédentepage suivantepage suivanteimprimerimprimerenvoyerenvoyermarquermarquer

Pascale LYBAERT (Premier Assistant)

Parcours

" Etre vétérinaire ? C'est une vocation : enfant déjà, je voulais soigner les animaux. En revanche, à 10 ans, je n'imaginais pas travailler comme vétérinaire à l'université ", lance enthousiaste Pascale Lybaert.

Diplômée de la Faculté de médecine vétérinaire de Liège en 1993, Pascale Lybaert ouvre son cabinet à Bruxelles. Mais la jeune vétérinaire a envie de se spécialiser : elle part en résidence à Londres où elle suit une formation spécialisée en ophtalmologie vétérinaire tout en travaillant au Royal Veterinary College - elle est responsable de l'encadrement des étudiants vétérinaires -.

Trois ans plus tard, de retour en Belgique, elle commence son activité d'ophtalmologue vétérinaire en cabinet privé. Cependant, le milieu académique auquel elle a goûté à Londres, lui manque très vite. " Le contact avec les étudiants me manquait mais aussi la remise en question constante, la réflexion sur ce que l'on fait, le questionnement systématique ", explique-t-elle. Pascale Lybaert postule à l'ULB : elle est engagée à mi-temps comme assistante en Faculté de Médecine ; elle encadre les étudiants en candidature vétérinaire tout en poursuivant son activité privée de vétérinaire ophtalmologue.

En 2006, elle est engagée à temps plein à l'ULB comme assistante en histologie et entame une thèse de doctorat. Elle défend sa thèse en 2009 sur un sujet qu'elle étudie toujours aujourd'hui. " Je m'intéresse aux échanges ioniques au niveau des spermatozoïdes : j'essaie de comprendre à l'échelle moléculaire, la physiologie des spermatozoïdes qui les prépare à devenir fécondants. Même si mes recherches portent sur un modèle animal précis, ce phénomène existe dans toutes les espèces. Si notre recherche est avant tout fondamentale, notre but ultime est bien sûr d'améliorer le traitement de l'infertilité chez les animaux domestiques ou d'élevage ou encore chez l'homme ", précise Pascale Lybaert.

Etre chercheur, pour elle, c'est? " la joie de découvrir ! C'est l'excitation de progresser qui alterne avec le désespoir de faire fausse route. C'est le plaisir d'élaborer un protocole de recherche : se poser une question, réfléchir à la manière d'y répondre, établir une méthodologie, etc ", souffle-t-elle.

Lorsqu'elle n'est pas dans son laboratoire ou dans un auditoire - elle donne cours à des étudiants vétérinaires et biologistes, " c'est intéressant d'avoir des publics variés avec des centres d'intérêts différents ", observe-t-elle - sur le campus Erasme, Pascale Lybaert hisse les voiles? Cette maman de trois enfants est, avec son mari, une passionnée de la navigation à voile : ils ont déjà rallié la Bretagne ou l'Ecosse depuis Dunkerque ou encore navigué sur le fleuve Saint-Laurent ou au pied de la statue de la Liberté?

Contacts

Pascale LYBAERT

Faculté de Médecine

tel 02 555 6354, fax 02 555 6356,

Campus Erasme

ULB CP626, route de Lennik 808, 1070 Bruxelles